Après l’adrénaline, la caféine ?

360 impulse - la machine à laver des émotions

Un ouragan puissant vient de passer…
Le souffle du vent, tu l’as senti.
Il t’a propulsé, en avant.
Poussé par une force plus grande que toi, tu n’as pas tout compris.
Prise au dépourvu, tu t’es laissée emballer.
Le vent, le mouvement, la puissance.
L’excitation de tout.
Une machine à laver chamboulante !
Sans bouton marche ou arrêt !

L’impression d’être dans un train à grande vitesse, où tout file, tout roule, tout coule.
L’adrénaline, du flow.
La tranquillité, dans le chaos.
La simplicité, dans la torpeur.
Tout est follement juste.

Tu ne sais pas l’expliquer avec des mots, mais, tu le sens, tu le ressens fort, partout.
De haut en bas, de bas en haut.
De long, en large. De large, en long.
Intérieur, extérieur.
Tu ne maitrises pas exactement le comment, mais, tu connais le pourquoi.
Le pourquoi, il était là, il a toujours été là.

Aujourd’hui, tout s’est mis en place en un claquement de doigt.
La vague du flow, ce langage universel si particulier.
Tu l’as maitrisée, tu l’as mâchée, tu l’as savourée.
Ce langage si méconnu et pourtant…

MAGIC ! MAGIC ! MAGIC !

Nous voulons tous de la magie.
Longtemps, je l’ai cherchée cette magie.

ANGLAIS ! ALLEMAND ! SUEDOIS ! RUSSE ! ESPAGNOL ! ITALIEN ! FARSI …

Ces langues qui résonnaient fort en moi …
Une musique accaparante …
Où c’était fort mais … il manquait, ha !, toujours ce truc, cette intensité subtile !

MAGIC ! MAGIC ! MAGIC !

La langue magique – celle qui transforme tout en tout …
Celle qui te fait sourire à la vie…
Celle qui te donne accès au paradis …
Celle qui te dit oui …
Celle qui se frotte, te caresse, t’embarque dans une démence siiii … juste, magique, festive, excitante, pétillante …

La langue universelle …
Celle du coeur !
Des trippes !
L’appel !

Tous ! Tous ! Tous !
Nous parlons cette langue magic, magic, magic !

Parce qu’on l’a perdu de vue, on a fait confiance à des
systèmes, systèmes, systèmes !

On a cru que les systèmes nous rapprocheraient de notre MAGIC
Dicté par des IL FAUT, IL FAUT, IL FAUT

Ce magical language, c’est un système universel ! Celui que tu parlais avant d’être naît. Celui qui te fait communiquer avec ton cousin de Shanghai, de Tokyo ou de Buenos Aires, à chaque instant de la journée !

Il est là, en toi, il suffit juste de trouver l’accord
Un violon
Un piano
Un saxo
Un orchestre tout entier qui vibre en toi ! Une symphonie même !
Ajoute-y un cirque, un cabaret, un feu d’artifice…. !

Magic ! Magic ! Magic !

On fait quoi, quand ce moment de flow, de magie s’estompe ?
Quand le doute reprend le dessus ?
Quand on se demande si après tout, ils n’avaient pas raison ?
Si tout cela, n’était qu’une illusion ?

Quand ce nuage gris vient t’assombrir ?
Quand cette pierre de fer vient t’écraser ?
Quand tu te sens à nouveau enfermée ?

Tu fais comme moi ce matin !

Hier, j’ai annoncé sur les réseaux sociaux que FLO THE SHOW, version scène est né. Après le podcast, la chaine Youtube, j’ai dû me rendre à l’évidence et vomir de joie ce spectacle qui gémi en moi depuis que je suis née.

Il est né !!!!!!!!!!!!!!!!

J’en ai pleuré.
J’en ai eu la nausée.

C’était tellement magique, féérique… excentrique ! Poétique ! Tout en « ique » ! Tous les mots à la fois et puis le défilé, les uns après les autres ! Chaque mot faisait son entrée, sa danse, sa révérence ! Un enchantement divin orchestré par le moi effacé et le soi vivant !

Ce matin, quand je me suis réveillée. J’avais l’impression que c’était un lendemain de fête où t’as tellement bu que tu ne te souviens pas de ce qu’il s’est passé mais tu sais que tu as fait quelque chose de fou.

Courbatures dans le dos, excitation et …. PEUR !

Le Gros Doute ! Qu’est-ce que j’ai fait ?

Et, là, musique enchantée qui vient m’entourer. Les violons, les oiseaux. Le paradis.

Je me suis vue, moi et ma peur assise sur un banc. Pourtant il y avait mon fils qui me sautait dessus et qui criait « buuuus ». Il n’empêche rien, la vie dans la vie.

J’ai souri de partout. J’ai senti qu’il y avait eu un avant/après hier et que l’avant/après je peux le provoquer tous les jours, plusieurs fois par jour. Ce langage magique, on le parle de mieux en mieux à force de le pratiquer … un jour, sans s’en rendre compte, on le parle couramment, il est intégré dans toutes nos cellules qui chantent en excitation pleines de justesse et de sérénité.

Donc !

Rester sur le banc avec la peur ou lui faire la bise et me casser vers ma destinée ?
Ce que j’ai fait, naturellement, c’est prendre la malle … of course !

Sinon quoi  ?

Me cacher, trouver des excuses, autoriser mon estime et ma confiance à chuter … et par dessus tout, laisser tomber toutes ces personnes qui ont besoin de mon message et de mon SHOW pour avoir le déclic de créer leur propre show (show = vie – be the star of the show = be the star of ta vie).

Donc, donc, donc. Merci la peur ! Ta présence m’a ancrée dès le matin dans cette puissance universelle ! Tu m’as permis de décider. Je t’ai laissé seule sur le banc, ce n’était pas une décision facile parce que ce n’est pas dans ma nature de laisser les gens tomber.

Mais !
Mais !
Mais !

J’ai appris ! J’apprends !

Quand on « laisse tomber quelqu’un », on lui laisse l’opportunité de nager par ses propres moyens !
Et aussi, on laisse l’opportunité à quelqu’un d’autre de venir s’assoir sur le banc et de vivre ce déclic.
Parce que, si mes fesses étaient restées figées sur ce banc, et toi, tu ferais quoi ? La queue derrière moi en attendant de passer dans l’autre camp ?

No way ! Zou, en avant !

With all my love,

Floriane xx

🚀INSCRIS-TOI À MA NEWSLETTER EN CLIQUANT SUR L’IMAGE DESSOUS 🚀

360 impulse - spectacle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *