S’abandonner au lieu de tout contrôler

360 impulse - s'abandonner au lieu de tout contrôler

Cette nuit, j’ai été dérobée de mon sommeil.

Une voix féminine et féérique, est venue murmurer à mon oreille les paroles suivantes: « souviens-toi de ce que Victor Hugo a dit, le monde sera stupéfait par un grain de poivre ».

Le contraste entre la voix douce et le message hilarant, m’a réveillé. Un réveil curieux. Où j’ai continué à somnoler, le sourire aux lèvres, jusqu’aux oreilles.

Victore Hugo ?
Du poivre ?
Une déesse comme messagère ?
Help !

Ce n’est pas tous les jours que j’ai ce genre de rêve. En fait, ça faisait même plusieurs longs mois que je n’avais pas été à l’écoute de mes rêves.

J’ai essayé de décortiquer le message saugrenu en commençant par la base: qu’est-ce qu’un grain de poivre ?

1) un grain de poivre, c’est petit
2) un grain de poivre, c’est explosif
3) un grain de poivre, c’est chaleur
3) un grain de poivre, c’est guérisseur
4) un grain de poivre laisse une trace par son gras
5) un grain de poivre par sa forme, roule et avance si on lui donne une légère impulsion avec le doigt

Ok, bon …

L’information principale que j’extraie de ce message est: faire confiance au flow de la vie. 

Inutile de pousser / forcer pour exister, pour être reconnue = pour laisser une trace, pour rouler / avancer.

À la place, simplement et justement continuer à opérer depuis notre excellence, nos forces, notre feu, notre sagesse pour servir le monde.

Un grain de poivre n’a pas besoin de faire des grands signes pour être reconnu. Un grain de poivre est. Parfois plus explosif, parfois plus doux. Parfois sec, parfois gras.

Il y a aujourd’hui une pression comme jamais d’être le ou la meilleure forme de perfection. De manger « propre » chaque jour, de soulever 25 kilos de métal, de méditer 45 minutes, de faire Marie Kondo, de faire un 36, de faire un tour du monde …

On se met en compétition contre une image de perfection irréaliste qui n’apporterait, de toute façon, pas de joie. Uniquement, de la satisfaction temporaire: celle de rentrer dans le moule. Jusqu’à la prochaine frénésie, le prochain projet « parfait ».

Frustrée. Notre sagesse intérieure va aller chercher le bonheur le plus vite possible. Pour beaucoup, le refuge, se trouve dans l’alimentation. L’effet est malheureusement ponctuel, temporaire. Il donne une gratification immédiate, presque éphémère.

Tout ce que que je te raconte là, je te l’ai déjà dit sous plusieurs mots et formes. Et cela reste un message tellement essentiel. Cette semaine, j’ai encore rencontré des femmes qui me demandent si « elles sont normales ».

Ma réponse à ça, c’est que si on vit en fonction de ce qui est juste pour nous, alors on est normal.

Une autre interprétation du message « souviens-toi de ce que Victor Hugo a dit, le monde sera stupéfait par un grain de poivre ». C’est qu’en fait, on se fait beaucoup de souci en se demandant ce que les AUTRES pensent de nous. Et finalement, les gens sont ébahis par un simple grain de poivre, alors, y a pas besoin d’en faire des tonnes pour PROUVER qu’on en vaut la peine. Sois toit, fais ton truc, et relax … la voix aurait pu me dire.

Et, tu sais le truc le plus puissant de ce rêve uberlututu ? C’est que j’ai appris quelque chose que personne ne sait sur Victor Hugo ! Pas même ma professeur de Lettres de 1ère Littéraire qui avait la science infuse sur les pourquoi et les comments de tous les grands auteurs français ! Et, tac, Madame Vega, tac ! 😉

 

Prends soin de toi et de tes rêves ! T’en vaux bien la peine, my beauty !

 

360 impulse - flo the show

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *